10 ans de la loi dite "Copé-Zimmermann"

En 2003, les femmes représentaient seulement 5 % des membres des conseils d'administration ou de surveillance des plus grandes sociétés cotées françaises. En 2009, elles franchissaient péniblement le seuil de 10 %. En 2020 grâce à la loi Copé-Zimmermann -qui fixe quota obligatoire de 40% du sexe sous-représenté dans les CA - le taux de féminisation des conseils est de 44,6% en janvier 2021. La France est ainsi devenue championne du monde de la féminisation des conseils d'administration non pas par un phénomène d’autorégulation mais par la contrainte du législateur. Dans ce cas précis la clé de l’inclusion a été la loi. Même si les femmes sont toujours en butte aux discriminations et aux inégalités, je reste persuadé qu’il ne peut y avoir de diversité efficace sans au préalable avoir établi un principe de mixité femmes-hommes.

Chiffres: HCE



Posts récents

Voir tout