Jack Ma, l'heure des choix

Jack Ma le fondateur du géant Alibaba, qui avait disparu des radars après avoir publiquement critiqué fin octobre les autorités de régulation financière en Chine, vient de faire sa réapparition. Celui qui prêchait pour un changement de paradigme du système financier chinois souhaitant le faire évoluer vers une logique schumpétérienne est donc rentré dans le rang, mieux désormais il prêche la bonne parole. Dans son intervention en ligne, Jack Ma a vanté « les efforts du régime communiste pour éradiquer la grande pauvreté, projet phare du parti communiste. » Il semblerait que trois mois de « vacance » aient fait réfléchir l'icône du nouveau capitalisme chinois. Jack Ma aurait du se souvenir du précédent Guo Wengui, milliardaire chinois dont les biens ont été saisis et deux frères emprisonnés, qui a préféré organisé la dissidence de l’étranger. La nationalisation du groupe Alibaba et Ant Financial, filiale de ce denier, devraient donc attendre. Jack Ma est prévenu.

Source: Tianmu News / New-York Times



Posts récents

Voir tout