top of page

La Chine, Stratégie d'une conquête

La Chine défie ouvertement la suprématie américaine.

Voici l'évolution de 1980 à 2018 de l'influence de la Chine sur les échanges internationaux. En 20 ans, ce pays a bouleversé l'échiquier mondial, devenant la première puissance exportatrice avec 2.500 milliards de dollars de marchandises expédiées. Jamais un pays n'avait connu une croissance et un développement aussi rapides en histoire économique.


La Chine est aujourd'hui :

  • Le premier partenaire commercial de l'Union européenne en 2020, surpassant les États-Unis.

  • Le principal investisseur en Afrique.

  • Le premier partenaire commercial de l’Afrique et le principal bailleur bilatéral de plusieurs pays.

  • Pékin est le partenaire commercial majeur de Moscou depuis 12 ans. Les échanges Russie-Chine ont grandi, surtout après la crise ukrainienne de 2014 et les sanctions occidentales. La part chinoise dans le commerce extérieur russe est passée de 10,5% en 2013 à 18,3% en 2020. Ces échanges ont atteint 140mds $ en 2021 et visent 200mds$ d'ici 2024. Sur les deux premiers mois de 2022, ils ont augmenté de 41,5%. La guerre en Ukraine devrait accentuer cette tendance.

Sources : 1


Dates clés expliquant l'ascension fulgurante de la Chine :

1978 : Lancement des réformes et ouverture. 1980 : Shenzhen devient la première « zone économique spéciale ». 1992 : Accélération des réformes. 2001 : Adhésion de la Chine à l'OMC après treize années de négociations.


Source : 2


En 40 ans, la Chine post-Mao est devenue la seconde puissance économique mondiale. En croyant que la Chine se dirigerait vers une économie de marché et respecterait les règles de l'OMC, les États-Unis ont catalysé la transformation économique chinoise. Pour accéder au marché chinois, les entreprises occidentales ont accepté les transferts technologiques exigés par la Chine. Résultat, la Chine rivalise ou surpasse les occidentaux dans de nombreux domaines : CRRC, Huawei, CNNC, Seres, COMAC, Tencent...

Les États-Unis, en poussant l'adhésion chinoise à l'OMC en 2001, espéraient favoriser leurs échanges. À l'inverse, ils ont vu exploser leur déficit commercial avec la Chine, ont favorisé les délocalisations et ont subi une stagnation des salaires médians.

Les États-Unis n'ont pas seulement commis une erreur économique, mais ont renforcé la Chine comme partenaire commercial majeur de nombreux pays. Selon une dataviz de Roland Rajah pour le Lowy Institute, en 2001, 80 % des pays avaient pour principal partenaire commercial les États-Unis. Aujourd'hui, deux-tiers de ces pays privilégient la Chine.


Il faut reconnaître à la Chine un talent stratégique que l'Occident semble avoir perdu. Une leçon de jeu de go, préfigurant l'essor d'un empire et le déclin d'un autre en moins de 50 ans.



Posts récents

Voir tout
bottom of page