Silicon Army

J'avais déjà eu l'occasion de parler des liens entre la Silicon Valley et les activités militaires américaines notamment avec la nomination d'Eric Schmidt - Ex PDG de Google et investisseur de Rebellion Defense un logiciel d'IA pour l'industrie de la défense - devenu conseiller du Pentagone et principal canal de communication entre la Silicon Valley et les instances de la sécurité nationale.

Cette collusion est à double sens puisque les géants de la Tech recrutent également d'anciens hauts responsables du renseignement à l'image de Keith Alexander - à la tête de l'Agence nationale de sécurité américaine de 2005 à 2014 - qui a récemment intégré le conseil d'administration d'Amazon. Enfin, l'agence DARPA - Defense Advanced Research Projects Agency - une des agences du Pentagone créée en 1958 par le président Eisenhower pour stimuler l'innovation face à la menace soviétique et qui n'est autre qu'un fonds d'investissement qui ne dit pas son nom, a investi dans de nombreux projets stratégiques américains: le réseau à la base d’Internet (ARPANET), Space X, le GPS et Boston Dynamics ( passé sous pavillon coréen depuis). En France faute de système 100 % français, la DGSE a renouvelé en 2019 son contrat avec l'américain Palantir.


Posts récents

Voir tout