Méthodologie de calcul du taux d'occupation des lits de réanimation

En réalité la méthodologie de calcul du taux d'occupation utilisée par les autorités induit à l’erreur parce ce que dès le départ est désigné «patient en réanimation » tout malade atteint du Covid19 placé en soins critiques dans:


1 - Les services de réanimation: 5400 lits

2 - Les unités de soins intensifs: 5800 lits

3 - Les unités de surveillance continue: 8000 lits


Et c’est précisément là d’où vient le problème. Pour faire simple, un malade atteint du Covid19 placé en soins critiques n’est pas nécessairement admis dans un service de réanimation - et n’occupe donc pas un lit de réa (patients intubés et reliés à un respirateur) pourtant il sera bien comptabilisé par les autorités comme étant un « patient en réanimation ». On comprend bien qu’avec cette méthodologie, il est possible d’avoir un taux d'occupation en réa saturé tout en ayant des lits de réanimations disponibles, c’est ce qu’on observe dans certains hôpitaux.


A cette étrangeté ajoutons-en une autre, dans sa comptabilité du taux d'occupation des services de réanimation les autorités ne basent pas leurs calculs sur les seuls patients présents dans les services de réanimations et on se demande bien pourquoi... d’où les nombreuses incompréhensions liées à la tension hospitalière sur la capacité en réanimation.

Posts récents

Voir tout