Turbines Arabelle, historie d'une reconquête industrielle française

En attendant le probable rachat fameuses turbines Arabelle par le géant français #EDF, à qui l’Etat à tordu le bras pour qu’il se plie à ses exigences, tout ça ressemble à un immense gâchis car depuis qu’elles ont quitté le giron d’Alstom "Il y a un appauvrissement très net en termes de savoir-faire, estime un ancien cadre du groupe. Beaucoup d’experts nucléaires n’ont pas été remplacés. Et quand ils l’ont été, cela l’a été par des spécialistes de l’énergie fossile qu’il a fallu recaser avec la sortie du charbon décidée par GE." Symbole de ce déclin: en sept ans, les très stratégiques équipes d’ingénieurs chargées de la conception pour la partie nucléaire, basées au siège à Boulogne-Billancourt, ont fondu de 30%.

Pour EDF le dossier des turbines Arabelle est hautement sensible et pourrait occasionner des dégâts collatéraux non négligeables avec le russe Rosatom un des principaux clients de ces turbines.

A quelques mois de l'élection présidentielle, l’Etat a repris seul la main sur ce dossier. A l'heure ou les récits se réécrivent en contorsionnant les faits, il ne faudra jamais oublier la manière dont les choses se sont déroulées. La France pourra chaudement remercier Frédéric Pierucci en cas de rachat car il fut le premier à travailler d'arrache-pied pour refaire passer les stratégiques turbines vapeur Arabelle sous pavillon français.



https://www-challenges-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.challenges.fr/entreprise/energie/general-electric-l-americain-qui-a-desindustrialise-la-france_793194.amp



Posts récents

Voir tout